-myces

-myces

myc(o)-, -myces, -mycète Éléments, du gr. mukês « champignon » : mycologie, saccharomyces, actinomycète, streptomycine.

⇒-MYCES, -MYCÈTE(S), (-MYCÈTE, -MYCÈTES)élém. formants
Élém. tiré du gr. «champignon», entrant dans la constr. de subst. sav. désignant une espèce ou une classe. V. actinomyces (s.v. actin(o)-).
A. — Forme -myces. [Les mots constr. désignent une espèce]:
botryomyces, subst. masc. ,,Amas de cellules en pycnose [état du noyau de la cellule en dégénérescence] ou de staphylocoques dorés`` (Méd. Biol. t.1 1970). Le botryomyces se présente, dans les cultures, sous la forme de microcoques (...) réunis en petites masses ou colonies primaires (NOCARD, LECLAINCHE, Mal. microb. animaux, 1896, p.613).
citromyces, subst. masc. ,,Genre de champignons microscopiques non pathogènes, dont certains sont utilisés en raison de leur pouvoir de transformer le sucre en acide citrique`` (Méd. Biol. t.1 1970). Wehmer a constaté (...) que certaines mucédinées qu'il désigna sous le nom de citromyces produisaient des quantités (...) d'acide citrique (LEBEAU, COURTOIS, Pharm. chim., t.1, 1929, p.766).
discomyces, dyscomyces, subst. masc. ,,Nom donné autrefois à des microorganismes dont la plupart sont actuellement classés dans les genres (...) actinomyces, streptomyces`` (Méd. Biol. t.2 1971). Rivolta donne, en 1884, une description plus complète du parasite, qu'il dénomme dyscomyces equi (...) Bollinger, qui lui donne le nom de botryomyces (NOCARD, LECLAINCHE, Mal. microb. animaux, 1896, p.613).
endomyces, subst. masc. ,,Genre de champignons ascomycètes, qui n'est plus reconnu comme tel`` (Méd. Biol. t.2 1971).
saccharomyces, subst. masc. Genre de levures ne donnant pas de mycélium, comprenant un grand nombre d'espèces utilisées dans l'industrie alimentaire comme agents de fermentation (d'apr. Méd. Biol. t.2 1972). Les liqueurs sucrées (...) sont ensemencées à la levure de bière, ferment organisé du groupe des saccharomyces (LEBEAU, COURTOIS,Pharm. chim., t.1, 1929 p.502).
B. — Forme -mycète(s). [Les mots constr. désignent une classe] V. actinomycète (s.v. actin(o)-), ascomycète (s.v. asco-), blastomycète (s.v. blasto-), discomycète et aussi:
basidiomycètes, subst. masc. plur., bot. ,,Classe de champignons supérieurs caractérisés par la formation de basides lors de la reproduction sexuée`` (Méd. Biol. t.1 1970). Les Basidiomycètes sont caractérisés par la baside, sporange donnant naissance à des spores exogènes, les basidiospores (PLANTEFOL, Bot. et biol. végét., t.2, 1931, p.132).
eumycètes, subst. masc. plur., bot. ,,Syn. de champignons par opposition à schizomycètes`` (Méd. Biol. t.2 1971). Les myxomycètes sont réintégrés dans les champignons comme phylum équivalant aux eumycètes (Hist. gén. sc., t.3, vol.2, 1964, p.787).
hyménomycètes, subst. masc. plur., bot. Classe des champignons basidiomycètes, comprenant ceux dont les spores naissent sur un hyménium exposé à l'air libre. Législateur de la mycologie, Fries a publié en outre, à partir de 1857, de remarquables travaux sur les hyménomycètes de Suède et d'Europe (Hist. gén. sc., t.3, vol.1, 1961, p.434).
macromycète, subst. masc., bot. Champignon de taille importante. L'ère de la nomenclature moderne, pour les macromycètes, s'ouvre avec le systema mycologicum (1821-1823) du grand savant suédois, E. Fries (1794-1878) (Hist. gén. sc., t.3, vol.1, 1961, p.434).
myxomycètes, subst. masc. plur., bot. ,,Protistes possédant à la fois des caractères de protozoaires et de champignons et dont la masse cytoplasmique n'est pas enfermée dans un réseau tubulaire mais reste libre sous forme de plasmode`` (Méd. Biol. t.2 1971). Les expériences du célèbre microscopiste M. H. J. Carter (...) montrent, en effet, qu'une volonté, des désirs, des préférences se manifestent déjà dans des embryons aussi infimes que les myxomycètes, qu'il y a des mouvements de ruse dans des infusoires privés de tout organisme apparent (MAETERL., Vie abeilles, 1901, p.202).
oomycètes, subst. masc. plur., bot. ,,Ordre de champignons de la classe des phycomycètes dont le thalle est constitué par un mycélium filamenteux (...), à paroi cellulosique`` (Encyclop. Sc. Techn. 1972). Certaines de ces moisissures représentent la forme imparfaite (...) de champignons (...) ayant un mode de reproduction déterminé (Ascomycètes, oomycètes, etc.) (BRUMPT, Parasitol., 1910, p.842).
phycomycètes, subst. masc. plur., bot. ,,Groupe assez hétérogène de champignons inférieurs qui n'est plus reconnu par la plupart des auteurs modernes. Les champignons de ce groupe sont répartis dans des classes mieux définies, dont les principales sont les oomycètes et les zygomycètes`` (Méd. Biol. t.3 1972). Il s'agissait du plasmopara viticola, champignon du groupe des phycomycètes, qui produit d'importantes destructions du parenchyme foliaire en voie de croissance ainsi que sur la fleur et les organes herbacés (LEVADOUX, Vigne, 1961, p.61). Les manuels font généralement état de 5 grandes catégories de champignons: myxomycètes, phycomycètes, ascomycètes, basidiomycètes, «champignons imparfaits» (Hist. gén. sc., t.3, vol.2, 1964, p.787).
pyrénomycètes, subst. masc. plur. Groupe de champignons ascomycètes vivant habituellement sur les débris végétaux et dont les fructifications sont de petites masses de forme arrondie. On distinguait généralement 4 grands groupes:lichens, vivant en symbiose avec des algues d'eau douce; discomycètes à hyménium externe et, le plus souvent, tapissant un appareil massif en forme de coupe ou de disque ou de massue (pézize, morille, helvelle, etc.); plectacinés et pyrénomycètes, à hyménium interne dans un appareil nommé périthèce (Hist. gén. sc., t.3, vol.2, 1964 p.789).
schizomycètes, subst. masc. plur., bot. ,,Microorganismes qui se multiplient par simple scission et qui constituent le règne des bactéries`` (Méd. Biol. t.3 1972). Les bactéries, qui appartiennent à la famille des algues et sont encore désignées sous le nom de Schizomycètes (G.-H. ROGER ds Nouv. Traité Méd. fasc. 1 1926, p.8).
septomycètes, subst. masc. plur., bot. ,,Champignons supérieurs caractérisés par un thalle cloisonné`` (Méd. Biol. t.3 1972). Les champignons supérieurs à thalle cloisonné (...) ce sont les Eumycètes ou Septomycètes (PLANTEFOL, Bot. et biol. végét., t.2, 1931, p.90).
siphomycètes, syphomycètes, subst. masc. plur., bot. ,,Champignons inférieurs caractérisés par un mycélium non cloisonné`` (Méd. Biol. t.1 1970, s.v. champignon).
zygomycètes, subst. masc. plur. ,,Ordre de champignons inférieurs à hyphes siphonées (...) dont quelques représentants peuvent être pathogènes pour l'homme ou l'animal`` (Méd. Biol. t.3 1972). Le sous-ordre des zygomycètes seul renferme des espèces parasites de l'homme (BRUMPT, Parasitol., 1910, p.695).
Prononc.:[-mis], [-].

Encyclopédie Universelle. 2012.


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»